Fiche bibliographique

Jones Henri - "Sur les origines de l'expressionnisme en peinture "
Vie des Arts-n°108-V27-

-Montréal
autumn 1982 p.18
Contenu sur Girieud
(....) On a voulu assimiler des constructeurs (malgré eux, les naïfs conscients, les néo-impressionnistes) au vaste courant que nous tentons d'endiguer; rien de plus dangereux. Ce que nous avons dit en abordant Gauguin et Cézanne intervient là encore et force nous est donné de nous en tenir au fauvisme. Si nous avons placé ce mouvement après Die Brücke, c'est qu'il fut permis à plus d'un de ses membres de connaître les peintres allemands et de s'imposer d'abord en partageant leur hardiesse. Henri Matisse fut de ceux-là. Aux noms des Fauves déjà cités, il conviendrait de joindre ceux de Friesz, Chabaud, Manguin, Valtat, ceux d'artistes trop délaissés : Girieud, Corneau, Jossot (excellent caricaturiste de surcoît), Verhoeven, Tobeen, Eugène de Mathan..... (....)