Pierre Girieud peintre

PIERRE GIRIEUD
Vie et oeuvre d'un peintre
de l'art moderne

Pierre Girieud - Vie

La vie de Pierre Girieud

Origine
D'une famille provençale, Pierre Girieud est né le 17 Juin 1876. Sa vocation de peintre affirmée, il s'installe à Paris en 1900.

1900-1912 - Une figure de Montmartre
Girieud vit pendant 10 ans près de la Place du Tertre à Montmartre où il fréquente Monge, Lempereur, Launay, Villon, Marquet, Manguin, Camoin, De Mathan, Puy et Picasso avec qui il fera une exposition commune en 1902.
Il est également l'ami de littérateurs tel Mac Orlan ou Carco et Dorgeles qui en parleront dans leurs écrits. C'est avec ce dernier qu'il participera à la mystification de Boronali, ayant en tant que placier au Salon des Indépendants, inscrit le tableau peint par la queue de l'âne sous le titre de "Et le soleil s'endormit sur l'Adriatique"(1).
Le point de ralliement de Girieud et de ses amis est le café du Lapin Agile (2) dont la salle est décorée par l'Arlequin de Picasso et un Perroquet de Girieud, ainsi que son annexe imaginée par Julien Callé dans sa propriété à Saint Cyr sur Morin où se réunissent régulièrement toute une bande de joyeux lurons prêts à toutes les fantaisies (3) et se prenant peu au sérieux (4). Forain raconte que Pierre Girieud invité à une exposition en Allemagne, apprit d'un ami bien intentionné qu'il n'y rencontrerait que des maîtres, se fit commander cent cartes de visite portant simplement ces deux mots : Girieud élève (5).

Surnommé Gigi, il est célèbre dans Montmartre pour ses fêtes mémorables, son sens de l'hôspitalité et sa facilité à offrir à boire (6). Mais au-delà des farces et de cette vie insouciante, ils explorent des sentiers inconnus et s'efforcent d'obtenir une occasion de présenter leurs oeuvres tentant de révolutionner la peinture pour laquelle ils font différentes expériences qui aboutiront à la création : du Salon d'Automne.

Monsieur GIRIEUD
Cette vie basée sur l'amitié, le talent et l'ouverture, sera bouleversée par la Guerre de 1914 oú certains vont disparaître. Il ne sera pas le seul comme le montre un article de Comoedia sur le Salon d'Automne (7). Miné par les horreurs vécues Girieud tourne le dos à son ancienne existence.
Partagé entre Paris et la Provence, il trouve son équilibre sur le plan familial et professionnel. Son oeuvre se divise entre des compositions d 'atelier, des paysages peints sur nature, des fresques et décorations.

Il obtient une certaine notoriété consacrée en 1929 par l'obtention de la Légion d'Honneur(8)(9).
Pierre Girieud décède le 26 Décembre 1948 à l'âge de 72 ans peu après avoir rejoint la Maison de Retraite des Artistes de Nogent-sur-Marne (10) (11).

(1) La vie et la mort de Boronali
(2) De Montmartre au quartier Latin
(3) Théatre ambulant
(4)Paris Montparnasse à Saint-Cyr-sur-Morin
(5)Les nouvelles littéraires artistiques et scientifiques
(6)Dorgeles les hasards de la palette
(7)Blanche Jacque Emile
(8)La légion d'Honneur de Pierre Girieud
(9)M. Girieud - Légion d'Honneur
(10) Le Figaro 2 novembre 1950
(11) Le Figaro 11 novembre 1950